Zone III (Littoral, Ouest, Nord-Ouest et Sud-Ouest)

ATTENTES

Elle couvre les régions suivantes : Littoral, Ouest, Nord-Ouest et Sud-Ouest. Elle assure, sous l’autorité du Coordonnateur national, la supervision technique, administrative et financière de la mise en œuvre du Projet dans les régions identifiées plus haut.

L’UCR III est située à Douala au quartier Makèpè. C’est le bastion des affaires au Cameroun. Douala est la capitale économique du pays. La région du Sud-Ouest abrite la Cameroon Development Corporation. La CDC était le deuxième employeur du Cameroun tout juste après l’État. Limbé accueille la Société nationale de raffinage, SONORA. La région de l’Ouest est le berceau de la majorité de fortunes privées. Elle dicte la production nationale de poulets de chair, de pondeuses, d’œufs de table et de porcs. Bamenda dans le Nord-Ouest avait acquis le statut de troisième ville du Cameroun après Douala et Yaoundé. L’instabilité actuelle en a décidé autrement.

L’UCR implique les services régionaux du MINEPIA et les autres services compétents du MINEPAT, du MINEPDED et du MINAS dans la mise en œuvre des composantes 1, 2 et 3 du Projet en tenant compte des accords signés entre l’UCNP et les organes centraux des ministères clés impliqués dans la mise en œuvre du Projet. Les services départementaux du MINEPIA et les stations vétérinaires situées au niveau des arrondissements sont concernés dans la mise en œuvre au niveau décentralisé. Le Projet apporte son appui pour le fonctionnement aussi bien du COPIL que du GST, ainsi que pour les missions de terrain des services du MINEPIA aux niveaux régional, départemental et des arrondissements.

À ce titre, l’UCR est chargée de :

  • L’animation du Projet dans la région concernée ;
  • La mise en œuvre des composantes pertinentes du Projet dans les régions concernées ;
  • La mise en œuvre des politiques de sauvegarde environnementale et sociale ;
  • La préparation des plans de travail et budgets annuels de la région ainsi que des rapports de mise en œuvre et de suivi des activités régionales ;
  • L’instruction des sous-projets (SP) présentés par les bénéficiaires (organisations des producteurs (OP), Communes, communautés, etc.) et assure le secrétariat des Comités Régionaux de Présélection des sous projets/plans d’affaires ;
  • L’appui et la supervision des acteurs du Projet pour l’exécution des activités du Projet ;
  • La gestion et la passation des marchés qui ont été décentralisées dans leurs régions de compétence, la préparation et la soumission des décisions de passation de marchés à l’UCNP pour approbation ;
  • La tenue du système de comptabilité du Projet développé par l’UCNP ;
  • La mise en œuvre et l’entretien du Système d’information de gestion du Projet, y compris le suivi-évaluation tel que mis en place par l’UCNP.

Les Unités régionales de coordination sont composées chacune de :

  • Un Coordonnateur régional ;
  • Un Spécialiste régional en santé animale ;
  • Un Spécialiste régional en productions animales ;
  • Un Spécialiste régional en gestion durable des ressources pastorales et animales ;
  • Un Spécialiste régional en développement des chaînes de valeur et de partenariats économiques ;
  • Un Spécialiste régional en suivi-évaluation, planification et communication ;
  • Un Spécialiste régional environnementale et social ;
  • Un Comptable régional ;
  • Un personnel d’appui (un(e) Secrétaire, 03 chauffeurs, 01 agent d’entretien, 02 gardiens).

Le personnel de l’UCR est recruté selon les procédures convenues avec la Banque mondiale. Les contrats seront passés pour une durée de deux (2) ans renouvelables sur la base des performances à l’issue d’une évaluation.

PROGRÈS

L’UCR III a organisé les cérémonies officielles de lancement du PRODEL dans les quatre chefs-lieux régionaux. Elle en a fait autant dans les 25 départements qu’elle compte. Chaque lancement s’accompagnait de sensibilisations des acteurs du secteurs de l’élevage aux opportunités du Projet.

Composante I : Amélioration de l’accès et de fourniture de services de l’élevage

L’UCR III a organisé des formations de renforcement des capacités des personnels du MINEPIA. Les 46 participants ont reçu des enseignements sur le prélèvement, le conditionnement et l’expédition des souches vers différents laboratoires.

51 autres participants ont suivi des courtes formations sur les bonnes pratiques de vaccination et de gestion des déchets. Toutes ont fait l’objet de restitutions dans les 25 départements de la Zone, soit 1 087 participants touchés.

Composante II

La Zone III n’a aucune activité inscrite dans la présente composante.

Composante III : appui au développement des chaînes de valeur

Les Points focaux départementaux, comme dans les deux autres Zones, ont fait des formations sur l’identification et la caractérisation des organisations de producteurs. Ces renforcements des capacités ont permis à la Zone III de procéder à la réception et à l’enregistrement de 643 fiches d’Identification des organisations de producteurs. Elles ont permis de mener 92 diagnostiques sommaires et 64 diagnostiques approfondis.

Ces chiffres ont abouti à la pré-sélection de 35 organisations de producteurs. Le nombre a donné du travail aux Comités régionaux de présélections, CRPS. Ils ont déjà tenu 5 sessions. Elles ont conduit à la validation de 11 plans d’affaires sur les 14 proposés.

Le financement des 11 plans d’affaires validés est estimé à 1.410.720.316 de francs. La contribution des organisations de producteurs s’élève à près de 200 millions de francs. Le PRODEL apporte plus de 800 millions de francs.

La filière volaille pondeuse est majoritaire avec sept plans d’affaires. La production et la transformation des poulets de chair, la production des poussins d’un jour et l’engraissement des porcs et la production du miel se limitent chacune à un seul plan d’affaires.

23 nouveaux plans d’affaires sont en cours d’élaboration, notamment sept dans le Littoral, neuf dans la région de l’Ouest, deux dans le Sud-Ouest et cinq dans le Nord-Ouest.

En matière d’aspects environnementaux et sociaux, 28 sites ont fait l’objet de screening. Ils représentaient 24 organisations de producteurs. Seuls 13 sites appartenant à 12 organisations de producteurs ont été retenus pour accueillir des plans d’affaires ; 13 PA ont déjà fait l’objet d’un screening sur 12 OP retenus et les lettre de screening adressées ; 12 ont commencé l’élaboration du cahier de charges environnementales et sociales (élaboration des TDR des NIES par le SRES) au compte des OP ; trois notices d’impact environnementales, NIES, sont en cours d’élaboration.  Les consultants des organisations de producteurs s’en occupent. Deux cahiers des charges environnementales et sociales simples ont achevé d’être rédigés. 14 cahiers de charges environnementales et sociales suivis sont également finalisés.