Coopérative Claasd-Scoops: production en projet de 1000 porcs d’ici fin 2022

Grâce à l’accompagnement du Prodel, la Coopérative Claasd-Scoops a modernisé ses installations et par la suite, sa production a doublé en un an. Elle est passée de 300 porcs en 2021, à 600 bêtes, avec une cinquantaine vendue.
Performance: le GIC Agropas Topo met sur le marché 1 474 806 oeufs en 2021
July 1, 2022
Bilan positif du Prodel dans I’Adamaoua
July 11, 2022

Coopérative Claasd-Scoops: production en projet de 1000 porcs d’ici fin 2022

By July 4th, 2022 in Animal Health, Business Plans

Basée au quartier Makèpè dans le 5ème arrondissement de la ville de Douala, la Coopérative Community Livestock and Arable Cooperative Society of Cameroon (Claasd-Scoops) pratique l’élevage de porcs dans des conditions désuètes au démarrage de ses activités en 2014. Les déchets ne sont pas transformés et la proximité de la ferme avec la population l’oblige à la nettoyer au moins 3 fois par jour pour éviter l’effet des odeurs nauséabondes sur le voisinage. Le nombre de bêtes, 150 environ, ne lui permet pas de couvrir la demande sans cesse croissante.

Confrontée à toutes ces difficultés, la Coopérative décide de tout abandonner et de repartir à zéro, en 2019. Le site de PK31, au lieu-dit Kondengui à Douala, est choisi pour un nouveau départ. Malheureusement, les fonds en sa possession sont insuffisants pour se relancer. Sélectionnée dans le cadre du Projet de développement de l’élevage (Prodel), Claasd-Scoops reçoit en mai 2020 un financement de 75 millions de FCFA, soit 60 % du coût total du projet. La microfinance Batibo Coopérative Credit Douala lui octroie également un crédit de plus de 40 millions de FCFA. La cote part de cet établissement de crédit équivaut à 30 %, du capital tandis que l’apport de Claasd-Scoops s’élève à 10 %.

« Lorsque l’Organisation de Producteur (OP) nous a approchés, nous avons réalisé que son plan d’affaires était bien ficelé alors, nous avons décidé d’accompagner le projet », explique Rose Enyong, de la Batibo coopérative crédit Douala. Le soutien financier que cet établissement de crédit accorde à la coopérative va lui permettre d’acquérir de nouveaux équipements et d’aménager 8 000 m2 consacré à la ferme: construction en matériaux définitifs de la clôture, des bâtiments pour l’élevage, des magasins pour le stockage des aliments, des dortoirs pour les employés, une petite unité d’abattage et des toilettes.

Biogaz

Les installations sont entièrement modernisées : le bâtiment A, comporte quatre compartiments : celui réservé aux parentaux, à la gestation (5 par rangées), aux Mises-bas (il y en 10, soit 5 de chaque côté) et au sevrage. Chaque compartiment contient des abreuvoirs, des mangeoires automatiques, des matelas en plastiques. Il y a également un système de chauffage électrique pour les porcelets incorporé. Le bâtiment B comporte 40 loges au total, soit 20 par rangée. A l’extérieur du bâtiment, est installé un pont bascule. Il sert de pesage des porcs avant la mise à disposition du client.

Une fois la mise en place des équipements et le réaménagement effectués, Claasd- Scoops démarre sa production en mars 2021 avec 40 truies gestantes et 06 mâles. Quatre mois plus tard, les premiers résultats sont visibles avec les premières mises-bas. La Coopérative passe de moins de 150 porcs produits en 2018 dans son site de Makèpè, à plus de 300 en 2021 avec une cinquantaine de bêtes vendus. « Nous sommes déjà à 600 porcs produits entre janvier 2021 à juin 2022. La production de 1000 porcs est envisagée d’ici la fin de d’année 2022 », affirme le responsable de la production de Claasd-Scoops, Eny Ticha. Les ventes ont également accru. Ce sont environ 30 à 45 porcs écoulés tous les mois. La coopérative a signé plusieurs partenariats pour écouler davantage ses produits. C’est le cas avec la Boucherie/ charcuterie A&J de Japoma, et certains bouchers basés à Ndokoti.

Aujourd’hui, Claasd-Scoops a conquis le marché de bovins dans la capitale économique. Son principal atout est la qualité de ses produits lesquels ont connu une nette amélioration avec les formations dispensées au personnel par le Prodel sur les techniques d’élevage en particulier. « Nous avons acquis énormément de connaissances en matière de collecte de données. Nous avons aussi reçu des cours sur la bonne maitrise des techniques de biosécurité. Le Coordonnateur régional du Prodel agissait en vrai gendarme pour le respect strict des consignes… ». Ces différents enseignements ont également permis à la Coopérative de produire sa propre énergie électrique en transformant les excréments de porcs en biogaz.

Trente emplois créés

« Lorsqu’on lave les loges, les déchets sont canalisés dans une fosse. Ils sont ensuite pompés vers le bio digesteur. Le gaz produit passe dans des tuyaux jusqu’au réservoir qui comporte également un tuyau devant renvoyer le gaz dans un bâtiment. Le gaz qui y est filtré alimente le groupe électrogène qui, à son tour, alimente le site en énergie électrique », le processus est ainsi déroulé par le responsable production de Claasd Scoops. Il précise que le liquide recueilli au cours de la transformation des déchets fécaux en biogaz, est utilisé comme engrais pour les champs.

Le champ de maïs qui se trouve sur le site en bénéficie. La récolte servira pour l’alimentation des porcs. L’OP a ainsi réussi à créer 05 emplois permanents sur le site et 25 autres indirects. Toujours dans le cadre de la modernisation de son activité, l’OP a acheté pour 4 millions de FCFA, un broyeur mélangeur (unité qui produit l’aliment). Il fonctionnera à l’aide d’un groupe électrogène acquis à près de 2 millions de FCFA. Son installation est prévue pour les semaines à venir. Elle envisage également la construction d’une Unité d’abattage répondant aux normes en la matière. Les prochains investissements sont estimés à 500 millions de FCFA. Ils concernent notamment la construction de nouveaux bâtiments et la modernisation totale de l’élevage. La Coopérative ne jouit pas encore du fruit de son labeur. Pour l’heure, elle s’attèle au remboursement des prêts bancaires contractés.

La Coopérative Claasd-Scoops fait partie des 04 Organisations de Producteurs évaluée à 06 mois de la fin du Prodel prévu pour le 31 janvier 2023. « L’OP a bien élaboré son plan d’affaires et elle produit déjà des résultats. Nous avons été inspirés par sa réalisation physique et financière », prouesse reconnue par le Dr Anthony Bunguh Yessi, Coordonnateur régional du Prodel Zone 3 (Littoral, Nord-Ouest et Sud-Ouest).

Les financements mobilisés dans le cadre du Prodel sont issus de l’Association Internationale pour le Développement (IDA) du groupe de la Banque Mondiale au service des pays pauvres. Le coût total du Projet est estimé à près de 80 milliards de FCFA. Le projet consiste en l’amélioration de la productivité et du volume des ventes des filières: bovin lait, bovin viande, petits ruminants, volaille (poulet de chair et ponte), porc et apiculture. Le Projet s’est étalé sur 06 années.

Expression Economique N°261 du 06 07 2022 P11

Par Hélène Tientcheu