Miel

Aperçu

Le Cameroun produit 3341 tonnes de miel et 200 tonnes de cire par an. C’est depuis 2015. Il en exporte 900 tonnes à destination du Nigeria et en Europe. La délivrance du brevet au miel d’Oku en 2013 par l’Organisation africaine de la propriété intellectuelle, OAPI, a fait revoir le prix du litre à la hausse. Il est passé de 1.500 à plus ou moins 5.000 francs. Cette hausse de l’ordre de 350 à 500% provient aussi de l’abandon des ruches dans la région de l’Adamaoua. Comme en matière de production de viande rouge, c’est encore le producteur majoritaire de miel au Cameroun : 70%. Les producteurs de miel individuels fuient les prises d’otages en brousse. Les apiculteurs sont confrontés au manque de local clos pour effectuer leur production et d’ustensiles consacrés au traitement du miel. À cela, il faut ajouter l’absence d’une organisation du marché du miel. Les petits producteurs vivent de leurs récoltes et ventes.

Engagements du PRODEL

Financement des plans d’affaires

  • Unités de production
  • Unités de transformation
  • Unités de fabrique d’aliments
  • Chaînes d’abattage et/ ou de découpe
  • Chaînes de distribution

En amont

  • Approvisionnements en intrants
  • Fournitures des équipements et des services
  • Approvisionnements en matériel d’élevage
  • Appuis en matériel génétique
  • Encadrement et accompagnement

En aval

  • Appuis dans la collecte
  • Appuis dans la transformation
  • Appuis dans le conditionnement
  • Appuis dans le stockage
  • Appuis dans la distribution
  • Appuis dans le markéting