Maroua rêve d’un abattoir moderne

Composante III PRODEL DES AFFAIRES / Développement des chaînes de valeurRésultats de la composante III

Le responsable du projet d’embouche bovine de la ville y voit une facilité d’écoulement de ses produits carnés.
Maroua : des porcs comme caisses universitaire et scolaire
November 22, 2021
La Société de transformation de lait prend 70 % de la production
November 22, 2021

Maroua rêve d’un abattoir moderne

By November 22nd, 2021 in Component III

«Nous sommes dans un projet d’embouche bovine. Il entend totaliser 105 boeufs par cycle. Nous y engraissons les boeufs à destination du marché. C’est Yaoundé, Maroua, Garoua et même les pays riverains. L’objectif consiste à intensifier la production bovine. C’est un projet de 120 millions de francs. Comme partout ailleurs, le Projet de développement de l’élevage, PRODEL, y injecte 60% du montant total.

Les porteurs ont donné 10% en liquide. Une Institution financière partenaire, IFP, a apporté le reste, soit 30%. La ville de Maroua caresse le rêve de la construction d’un abattoir moderne. Il va collaborer avec des infrastructures modernes comme les nôtres. Les questions de santé animale sont risquées. Nous travaillons en étroite collaboration avec les médecins vétérinaires à l’effet de garder nos animaux en santé. »