10 plans d’affaires en cours de financement

COMPOSANTE IIIPRODEL DES AFFAIRES

Tel est le bilan du premier trimestre 2020.
Enquêtes sur le niveau de protection des petits ruminants
juin 7, 2020
Déploiement du PRODEL dans le confinement
juin 7, 2020

10 plans d’affaires en cours de financement

Le trimestre affiche un total de 1,096 milliard de francs. Il s’agit de l’assiette de financement 10 plans d’affaires. 622 millions répondent d’une mobilisation propre au PRODEL.  Les institutions financières partenaires, IFP, sont responsables de la cagnotte de 318 millions. En retour, les organisations de producteurs, OP, ont rassemblé 156 millions. La production absorbe encore 80% des financements. Les autres 20% reviennent aux projets de transformation. L’Unité de coordination régionale, UCR, de la Zone III, affirme son sens des affaires avec 425 millions.

Cet additif porte désormais le total de plans d’affaires financés à 30. Toutes les organisations de producteurs, OP, concernées ont suivi des formations en passation des marchés, en administration et en gestion financière. Le trimestre enregistre aussi 82 nouvelles organisations de producteurs, OP. Elles ont fait l’objet de diagnostics approfondis. Le confinement ambiant n’a pas permis d’en faire mieux. Par contre, le nombre de plans d’affaires présélectionnés s’élève à 86. C’est le résultat de la tenue de quatre sessions des Comités régionaux de présélection, CRPS. La région du Centre vient en tête avec 25 plans d’affaires, PA. Celles du Sud-Ouest et du Nord-Ouest restent coincées à zéro à cause de l’instabilité socio-séparatiste.

Deux nouvelles institutions financières partenaires, IFP, rentrent désormais dans le porte-feuilles et porte le nombre à 29. Il s’agit de Afriland First Bank à Yaoundé et de la Mission d’investissement pour la gestion de l’épargne et du crédit, MIGEC à Douala. L’engagement des banques commerciales reste toujours timide. Par ailleurs, cinq IFP ont signé des contrats de performance annuels. Il se pose un problème de gestion du partage des risques de financement dans les filières cibles. Africa Garantee Fund en gère le mécanisme.