Financement des plans d’affaires des organisations de producteurs

ACTUALITÉS
ATTENTES

Le Projet finance des sous-projets/plans d’affaires des organisations de producteurs qui ont été élaborés par les OP engagées dans des partenariats productifs mis en place au titre de la sous-composante 3.1. C’est pour renforcer leurs capacités à accroître la productivité et la production des produits animaux sélectionnés dans les chaînes de valeurs ciblées.

Sur la base des plans d’affaires des OP, la mise couvre les investissements individuels et collectifs (production et transformation alimentaire, techniques d’élevage améliorées, unités/équipements de transformation à petite échelle, systèmes de gestion des déchets pour minimiser les émissions des gaz à effet de serre, la pollution et la diffusion des agents pathogènes, promouvoir l’énergie renouvelable (approvisionnement en biomasse et énergie solaire), fournir l’assistance technique et la formation) grâce à une subvention de contrepartie visant à augmenter la production et la productivité, en améliorant les installations après production (y compris de transformation), et la qualité. Un mécanisme de conditionnalité est intégré dans la subvention de contrepartie afin de veiller à ce que les sous-projets ne génèrent pas d’externalités négatives. Ils feront l’objet d’un examen des effets négatifs potentiels qu’ils pourraient avoir sur l’environnement et la santé publique.

Les sous-projets sélectionnés sont pris en charge par la combinaison d’un financement IDA, la contribution des OP, et un crédit à court ou à moyen terme accordé par les IFP. La mobilisation de la subvention (maximum 60 pour cent, plafonné à 150.000 $USD maximum par sous-projet) est assujettie à celle des ressources propres de l’initiateur du SP (au moins 10 pour cent minimum des coûts d’investissement du SP, en espèces) et le crédit octroyé par les IFP (le reste des coûts d’investissement du SP).

PROGRÈS

Le PRODEL a procédé à la signature des conventions avec 20 Institutions financières partenaires, IFP. Ce sont 3 banques (BICEC, SCB et UBA), une compagnie de leasing (PRO PME) et 16 établissements de micro-finance (AMC2 avec 07 MC2 impliquées), FIGEC, ACEP, ADVANS, CDS, SAVANA, CAP FINANCE).

  • 16 plans d’affaires ont été présélectionnés par les CRPS ;
  • 4 plans d’affaires présélectionnés ont été présentés aux institutions financières pour un montant d’environ 600 millions de francs CFA ;
  • Les innovations à promouvoir par le projet ont été identifiées ;
  • Des plans d’actions spécifiques en faveur des populations autochtones baka ont été élaborés par l’ONG PYGMOD pour les départements de la Boumba-et-Ngoko et de la Kadey. L’ONG-GDA l’a réalisé dans le Haut-Nyong. Le document a été restitué aux communautés bénéficiaires. Les équipes sont sur le terrain. C’est pour identifier des bénéficiaires dans les 3 départements. Les premiers appuis pourront être mis à la disposition des bénéficiaires dès le mois de mars 2019.