Support for Baka People

NEWS
EXPECTATIONS

La mise en œuvre du PRODEL affecte les populations autochtones baka dans les départements du Haut-Nyong, de la Kadéi et du Lom-et-Djerem dans la région de l’Est. Les Baka vivent sur certaines lignes d’intervention du PRODEL. Or, ils se définissent encore comme des cueilleurs et des chasseurs. Certes, le petit élevage commence à rentrer dans leurs habitudes. Mais ce sont encore des initiatives le plus souvent sporadiques et marginales. Ils exercent donc une pression sur la nature. En effet, les Baka y prélèvent presque tout. La mise en œuvre du PRODEL pourrait leur imposer des restrictions d’accès à nombre de ressources. Pourtant, tout processus de développement doit encourager le plein respect de la dignité, des droits de l’homme et de la spécificité culturelle des peuples autochtones. En d’autres termes, les Baka ne sont pas censés souffrir des effets préjudiciables de l’exécution des activités du PRODEL. Il est donc conseillé d’apporter aux Baka des bénéfices socio-économiques compatibles avec leur culture. La palette ci-dessous catégorise les éventuels engagements du PRODEL à l’endroit des Baka :

  • Appui au développement de l’apiculture artisanale : conseils, fabrication des ruches, système de captage des abeilles, récolte du miel, préservation du miel.
  • Production traditionnelle de la petite volaille : conseils, installation des incubateurs, soins et techniques préliminaires, préservation des œufs pour l’alimentation des enfants.
  • Élevage des chèvres dans les petits enclos : conseils, construction des enclos, système d’alimentation d’animaux en enclos, suivi de la santé des animaux etc.
PROGRESS

Il y a déjà eu l’élaboration des Plans d’actions spécifiques en faveur des populations autochtones. L’opérateur PYGMOD pour les départements de la Boumba-et- Ngoko et de la Kadei et GDA dans le Haut-Nyong. Les communautés bénéficiaires ont bénéficié de restitutions de ces contenus. L’identification des bénéficiaires est une opération épuisée dans les trois départements. La mise à disposition des premiers appuis pourront être mis à la disposition des bénéficiaires dès le mois de mars 2019.